Société Saint François de Sales
"L’homme est la perfection de l’univers, l’esprit est la perfection
de l’homme, l’amour celle de l’esprit, et la charité celle de l’amour."
St François de Sales

Fils de Saint François de Sales > Qui sommes-nous ?

2. Les Fils de Saint-François de Sales, selon l’abbé Chaumont


Ce texte de l’abbé Chaumont est extrait de la septième instruction de la retraite d’Athis. Il a prêché cette retraite aux prêtres de SFS du 25 au 30 juillet 1892. Pendant ces jours à Athis-Mons, il confie à quelques intimes : « Cette retraite, c’est le testament que je veux laisser à la Société. »

"Vous avez leur type dans les soixante-douze disciples qui entouraient Ie Sauveur.

Ce sont des hommes de toute condition sociale qui, restant dans Ie monde, y reçoivent une formation spirituelle très solide et toute conforme à l’esprit des conseils évangéliques. Ils ont, comme nous, leurs Probations, et vous aurez peut-être tôt ou tard l’occasion de rencontrer quelques-uns d’entre eux lisant un petit livre intitulé : Probation sur l’Humilité ou sur la Pauvreté, ou sur un autre sujet aussi audacieusement chrétien. Ces hommes, vous le devinerez facilement, ce sont des Fils de Saint-François de Sales qui font leur méditation en se rendant à leurs labeurs quotidiens.

Et si vous vous étonniez de les voir de si bonne heure le matin dans les rues, ils pourraient répondre qu’ils vont assister à la première messe dans l’église voisine. C’est qu’ils ont compris, ces chrétiens, qu’ils ne peuvent être les auxiliaires de Notre Seigneur dans le Prêtre, qu’à la condition de se munir abondamment des sacrements ; et voilà pourquoi ils communient tous les huit jours, quelques-uns tous les jours ; et voilà comment ils arrivent à un degré de vertu exceptionnel. « Celui-ci, disait de l’un d’eux Mgr de Ségur, tourne tout droit à la sainteté stricto sensu. » Pour ces vaillants, il n’y a plus de respect humain ; et ils connaissent tous les héroïsmes du renoncement et de la charité. II y a entre le Cœur de Notre Seigneur et le cœur de ces chrétiens d’un autre âge, une intimité étroite qui ferait envie à bien des ministres de Jésus-Christ. On peut leur demander de se mettre au service du prêtre : c’est à proprement parler leur vocation. Comme ils sont forts dans leur modeste apostolat !

Ce sont eux qui précédent le prêtre pour lui gagner un pêcheur pour préparer le retour d’un prodigue. Comme ils sont délicats pour ne point le blesser au début, pour le maintenir dans ses généreuses résolutions quand il est revenu à Dieu, pour le faire persévérer ensuite dans sa bonne volonté !

Ils sont si heureux de concourir par là au ministère sacerdotal ! Aussi je ne pense pas que l’on puisse dire, sans injustice, que les soixante-douze disciples aient été de beaucoup plus humbles, plus zélés ou plus dévoués pour Notre Seigneur que les Fils de Saint-François de Sales.

Malheureusement leur petite Société n’a pas encore atteint sa forme définitive. Ils ne sont que quatre-vingts ou cent au plus. Mais, si vous m’en croyez, comptez sur les grâces de votre vocation et cherchez autour de vous des chrétiens de ce genre : le bon Dieu en a mis partout pour notre consolation. Surtout pas d’hommes à la piété trop sentimentale, pas de timides et pas d’orgueilleux ! Mais quand vous rencontrez un homme de foi et de courage, étudiez-le et voyez si Dieu ne l’appellerait pas à être Fils de Saint-François de Sales ; alors, ne craignez pas de soumettre ce chrétien à l’épreuve : ordinairement, il dépassera vos espérances."


Association Saint François de Sales | Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée | Fils de Saint François de Sales | Prêtres de Saint François de Sales
Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous contacter | Webmestre | Espace privé | SPIP - ©Société Saint François de Sales - 119 Productions