Société Saint François de Sales
"Il faut tout faire par amour et rien par force !"
St François de Sales

Filles de Saint François de Sales > Association Saint François de Sales > Brèves

Pèlerinage annecien d’Odile de Sorbay


A tous et à toutes celles qui ont suivis de cœur et de pensée la cérémonie se déroulant à la Basilique de la Visitation d’Annecy pour le 4éme centenaire de la Fondation de l’Ordre par François de Sales et Jeanne de Chantal (6 Juin 1610 – 6 juin 2010).

La Providence certes, a guidé mes pas vers ce pèlerinage annecien où la présence de François de Sales est si forte ; on y respire et goûte ce qu’il pût voir, entendre et contempler dans les petites rues de la "Venise savoyarde", dans les couleurs et les mouvements du lac, les paysages de montagnes, les épicéas, les fleurs, les canards et autres oiseaux ; bref la nature qu’il aimait tant, images et analogies revenaient en mémoire.

Une messe télévisée à la Basilique de la Visitation dominant Annecy où étaient présentes beaucoup de Visitandines venues du monde entier, heureuses de découvrir les lieux de la "sainte source". Rendons grâce à celles qui ont su garder et vivre de l’esprit des deux saints fondateurs à travers les vicissitudes de l’histoire : la révolution entre autre. Une émotion à la maison de la "Galerie", où le saint Evêque " a donné commencement" à la nouvelle congrégation dont les trois aspirantes étaient : la Mère Jeanne de Chantal, Marie Jacqueline Favre et Jeanne Charlotte de Bréchard. Là se déroulaient "les entretiens", discours spontanés de François à ses Filles.

François est ordonné prêtre à la Cathédrale Saint Pierre aux Liens ; il inaugure le catéchisme des enfants le dimanche à Notre- Dame de Liesse où sa maman âgée de 14 ans est venue prier pour avoir un enfant. Ie saint aimait se rendre dans ce qui est aujourd’hui la plus vieille église d’Annecy : Saint Maurice, où il prêchait et confessait. Enfin l’église aujourd’hui appelée François de Sales qui accueilla en 1612 la première communauté des visitandines trop à l’étroit à la Galerie.

Puis différents bâtiments devenus évêchés où François habita, principalement l’hôtel Bagnoréa.

Après Annecy, un très riche moment à mon cœur fut le chemin menant aux restes du château fort des Allinges, où François, missionnaire, eût pour rude tâche d’évangéliser le Chablais devenu protestant ( période des controverses et des tracts sous les portes ) il s’y réfugiait tous les soirs pour sa sécurité. Il y séjourna 5 mois1/2 ; reste la chapelle gardant une magnifique fresque du Xème siècle. Après il résida à Thonon éloigné de quatre Kms, auprès du lac Léman.

Puis visite de Thorens, lieu de naissance du Saint, avec l’imposant château appartenant toujours à la famille de Sales qui se trouve à 1km de l’église où fut baptisé François et où il reçut l’ordination épiscopale. S’y trouvent les tombeaux de ses parents. Joie profonde d’y vivre une messe célébrée par un Père missionnaire de François de Sales. Clin d’œil de la Providence ! Le lendemain, ce fut l’Hermitage Saint Germain sur Talloires que François de Sales affectionnait beaucoup et où il voulait finir ses jours. Vue reposante et calme dominant le lac d’Annecy.

La haute Savoie, ses villages et ses imposantes bâtisses, le Mont Blanc est une très belle région qui parle peut-être particulièrement à un cœur de salésienne.

"La vie est un voyage sur cette terre ; marchons le plus harmonieusement possible avec les compagnons de route qui nous sont donnés"

F.de Sales

Portfolio

Cliquez sur les images pour les agrandir.


Association Saint François de Sales | Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée | Fils de Saint François de Sales | Prêtres de Saint François de Sales
Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous contacter | Webmestre | Espace privé | SPIP - ©Société Saint François de Sales - 119 Productions