Société Saint François de Sales
"La charité naît de l’humilité"
St François de Sales

Filles de Saint François de Sales > Association Saint François de Sales > Brèves

Quand les salésiennes participent à la vie des diocèses.


Bien que nous ne soyons ni un Tiers-ordre ni un Groupe de Vie Évangélique mais une Association privée universelle de fidèles, selon le droit canon, nous avons toute notre place dans les mouvements d’Apostolat des laïcs et, plus particulièrement, les mouvements de spiritualité.

C’est ce que certaines vivent dans les diocèses. Dominique nous fait part de la rencontre du 26 janvier 2012 à Notre Dame de Myans en Savoie.

« Rencontre des Mouvements et Associations de Fidèles autour de Mgr Ballot et le père Louis Collombert, sur le thème : "L’évolution de la place des laïcs et de leurs mouvements dans l’Église, dans la lumière de l’esprit de Vatican II."

Ce thème est d’actualité avec l’anniversaire des 50 ans du Concile Vatican II qui a beaucoup travaillé et publié de documents sur ce thème. 35 personnes de différents mouvements ont d’abord profité d’un exposé du Père Collombert sur ce sujet.

À partir des textes de Vatican II, particulièrement Gaudium et Spes, Lumen Gentium et Apostolicam Actuasitotem, il a repris l’évolution du rôle et de la place des laïcs dans l’Église pour passer de la notion de « troupeau » de fidèles à la coresponsabilité en passant par la création de l’Action Catholique et des mouvements de jeunesse. Cette mise en perspective a été complétée par des extraits du décret Ad Gentes (de Paul VI, en 1983, sur l’activité missionnaire de l’Église) et des paroles de Benoît XVI au Forum de l’apostolat de Laïcs, en août 2012.

Les échanges en carrefours puis tous ensemble avec Mgr Ballot ont permis de réfléchir à la place actuelle des laïcs et des mouvements dans l’Église et à des évolutions possibles ou souhaitables : les liens avec les paroisses, le diocèse et ses services, les relations entre mouvements.

C’est toujours un temps fort pour l’Église en Savoie. Quel beau bouquet spirituel ! Je me rends compte de la richesse de tous ces chemins différents qui nous aident à grandir dans la Foi, à nous enraciner pour nous mettre au service de l’Église et de nos frères. »

Hélène, quant à elle, raconte une journée passée avec la Fraternité Franciscaine.

« Dimanche 7 Octobre 2012, la famille Franciscaine de Bordeaux a célébré la Fête de saint François d’Assise en choisissant la démarche Diaconia 2013, pour inviter largement les chrétiens de Bordeaux à venir les retrouver. J’ai eu le plaisir d’y représenter notre famille spirituelle.

GIF - 11.5 ko

Laïcs de la Fraternité Séculière, Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie, Sœurs Franciscaines de St François d’Assise, Prêtres et Diacre de la Paroisse Sainte-Geneviève, paroissiens et chrétiens intéressés, tous se sont retrouvés pour une journée festive qui a commencée par une Eucharistie célébrée par Monseigneur Laurent Dognin, Évêque auxiliaire de Bordeaux.

Après le partage d’un repas particulièrement festif sorti du sac, Mgr Dognin a ouvert une après-midi d’échanges et de réflexions en nous parlant de La Diaconie : « Articuler spiritualité et engagement solidaire et fraternel. »

Différents ateliers ont permis aux 80 participants de continuer à partager sur les différents aspects de la Diaconie à travers quelques thèmes chers aux franciscains comme Place et parole du pauvre ; L’Hospitalité franciscaine et leur service des malades ; Diaconie : servir la fraternité à la suite du Christ ; Expérience de l’itinérance franciscaine

L’après-midi s’est terminée par l’intervention de Sœur Françoise, franciscaine, qui s’est attachée à nous parler du combat de la justice à travers l’évangile des ouvriers de la 11ème heure.

Nous avons vécu tous ensemble une merveilleuse journée, pleine de joie et d’échanges. »

Échanges fraternels, expérience d’unité dans la diversité, parfois ces rencontres se prolongent par une amitié fraternelle, vécue au quotidien :

«  Bonjour amies salésiennes ! Je ne voudrais pas laisser s’achever cette journée sans vous rejoindre, par mail, pour vous assurer simplement de ma prière... déjà, lors de la fête de saint François de Sales, ma pensée vous avait rejointes car les deux saints François nous rapprochent. Le Saint d’Assise m’a attirée à lui plus définitivement ; et j’ai une très grande admiration pour le Saint d’Annecy, "le Saint de l’Amour" comme le définit toujours mon amie Henriette ! Aujourd’hui, saint Jean Bosco me donne l’occasion de rattraper mon silence de l’autre jour, et vous dire que j’ai prié particulièrement pour vous et tous les membres de la vaste famille salésienne.

GIF - 32.3 ko

Il est réconfortant, je trouve, surtout en ces temps difficiles à traverser, de sentir la force et le soutien spirituel, affectif, moral qu’implique l’engagement dans une famille spirituelle, en plus de la famille naturelle, irremplaçable bien sûr.

Je vous souhaite de continuer allègrement votre route à la suite de François et je m’unis à votre prière. Bien fraternellement et avec toute mon affection. Marie-Agnès (membre de la fraternité franciscaine).  »

JPG - 10.7 ko

Le nouveau groupe dit Lyon II (un groupe d’amis de saint François de Sales) devait donner un témoignage, lors d’une présentation des mouvements spirituels, le jour de la Vie Consacrée dans une paroisse. Le groupe des Salésiennes n’a pas pu donner ce témoignage, elles ont juste cité une parole de saint François de Sales sur la communion fréquente, qui donnait l’humour de notre saint patron et son amour de l’Eucharistie. Elles nous ont confié leur texte.

"Porter un témoignage sur notre groupe les Amies de Saint François de Sales, ou plutôt témoigner de ce que peut ou a pu apporter le groupe à ses membres est délicat, car il n’y a rien de spectaculaire ! Les vertus dont parle St François de Sales et qui sont l’objet de notre réflexion personnelle ou en groupe, de nos partages de vie et de nos prières se déploient avec douceur et discrétion. Bienveillance dans l’accueil et dans l’écoute, patience, amitié, charité fraternelle permettent à l’une de confier un quotidien difficile, à l’autre des ennuis de santé pour elle-même ou ses proches. Bref, quels sont les signes visibles, pour l’œil humain ? Un meilleur sourire, moins de tristesse, une atténuation voire une disparition des crispations physiques douloureuses dans les cervicales ou les dorsales, une forme de sérénité malgré les inquiétudes légitimes pour l’avenir... Nous avançons comme sur un chemin en cherchant à unir le cœur et la vie, à devenir toujours davantage disciples de Jésus-Christ. "


Association Saint François de Sales | Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée | Fils de Saint François de Sales | Prêtres de Saint François de Sales
Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous contacter | Webmestre | Espace privé | SPIP - ©Société Saint François de Sales - 119 Productions